Achat et vente de maisons

Ne laissez pas les émotions assombrir votre jugement immobilier


Les agents immobiliers aiment dire que les chasseurs de maisons font des offres basées non pas sur le prix, mais sur les émotions. Récemment, l'Université Duke a publié des recherches scientifiques qui soutiennent la réalité d'un tel phénomène.

Que vous achetiez ou vendiez une maison, même une compréhension rudimentaire de la façon dont le cerveau synthétise les émotions peut vous aider à développer (et à respecter) une évaluation logique de la propriété en question.

Disons qu'après 25 années heureuses, vous mettez la maison familiale sur le marché. Lorsque vous regardez l'endroit depuis le trottoir, vous voyez des souvenirs de vacances et le résultat durement gagné de vos efforts d'entretien et de rénovation.

En effet, de bonnes associations peuvent vous amener à considérer le bien en termes économiques plus favorables qu'il ne le justifie. Mais vous ne pouvez pas mettre un prix sur les souvenirs. Pour une évaluation juste de la valeur marchande de la maison, demandez une évaluation par un tiers.

Rappelez-vous également que les émotions occupent une place importante dans le processus de négociation immobilière, peu importe de quel côté de la table vous êtes assis. Et dans le feu de l'action, de petites incitations peuvent avoir un impact surdimensionné.

Si vous vendez, retenez une petite concession, comme une allocation de 500 $ pour de nouveaux tapis. Une fois que vous êtes sur le point de conclure un accord, ajoutez cette incitation au mélange, car cela pourrait aider votre acheteur à se sentir plus à l'aise d'accepter les conditions.

Inversement, si vous négociez pour acheter, surveillez attentivement votre propre réaction émotionnelle à la tactique décrite ci-dessus. Ne laissez pas vos émotions attacher une valeur démesurée à l'incitation. Demandez-vous s'il suffit vraiment de vous faire accepter le prix de vente.

Les chercheurs de Duke ont découvert que pour les êtres humains, les émotions entrent inévitablement en compte dans les évaluations. Le mieux que vous puissiez faire est de prendre conscience de votre propre tendance à l'irrationalité, de la contourner en vous concentrant sur les faits.